Papa travaille

Du fait de son économie florissante, de son taux de chômage très faible et de son niveau de vie élevé, la Suisse est une destination très prisée des expatriés. Pour parfaitement réussir son installation dans ce pays, voici quelques recommandations à suivre.

 

Vivre en Suisse : quelles formalités administratives ?

Si la présence en Suisse en tant que simple visiteur est limitée à 90 jours sans inscription, il est obligatoire de disposer d’un permis de travail pour toute activité professionnelle de plus de 8 jours sur place.

Pour les ressortissants européens, il est nécessaire de disposer d’un contrat de travail sans pour autant disposer d’un visa. La procédure d’inscription varie sensiblement d’un canton à l’autre.

 

Trouver un emploi en Suisse : Mode d’emploi

Le marché de l’emploi en Suisse figure parmi les plus florissants du monde et le taux de chômage y est exceptionnellement bas. A noter que le besoin en travailleurs qualifiés s’y révèle particulièrement important et ce, notamment dans certains secteurs tels que la chimie, la banque ou encore l’industrie pharmaceutique.

Afin de maximiser ses chances de trouver un emploi, il est fortement recommandé d’apprendre à parler la langue du canton considéré pour son installation. Toutefois, du fait de la forte présence de grands groupes multinationaux, la maîtrise de l’anglais est tout simplement indispensable. Autre caractéristique du marché de l’emploi en Suisse, le niveau des salaires s’y révèle plus élevé que dans n’importe quel autre pays d’Europe, ce qui s’explique aussi par le fait que le niveau de vie est très élevé en Suisse.

 

L’éducation en Suisse

Le niveau scolaire en Suisse est réputé pour son excellence. A noter que chaque canton dispose au minimum d’une école secondaire et le nombre total d’universités dans le pays est de onze établissements.

Les écoles privées bénéficient tout particulièrement d’une belle réputation et pour tout projet d’aller vivre en Suisse, il est indispensable de prendre en compte le fait qu’il existe des listes d’attentes assez longues pour s’y inscrire et tout particulièrement dans les villes importantes telles que Genève.

 

L’immobilier en question en Suisse

C’est un fait : Le logement en Suisse est tout sauf bon marché. Dès lors, les propriétaires fonciers sont minoritaires dans le pays et près de deux suisses sur trois sont locataires. Ainsi, les fluctuations de prix sont très importantes d’une région à l’autre.

Pour les français n’ayant pas les ressources financières de s’installer en Suisse, il reste d’autres options telles que s’établir près de la frontière franco-Suisse. A titre d’exemple, il existe de futurs programmes immobiliers Annemasse qui sont des solutions à envisager et qui requièrent un investissement financier beaucoup moins conséquent.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont identifiés *