Les activités à la maison

Les origines de la poterie remontent à plus de 10.000 ans à l’âge néolithique. Cependant, les traces les plus anciennes de la poterie ont été découvertes au Japon il y a environ 12.000 ans. En Amérique latine, en particulier au Pérou, il a été trouvé des objets de poterie relativement anciens. Par exemple, l’oeuvre Kotosh-Huayrajirca, date d’environ 1850 av. JC !

La fabrication d’objets avec de l’argile ou avec de la céramique est l’un des arts les plus anciens de l’humanité, d’où le premier objectif était de créer des objets et des conteneurs capables de contenir des liquides. Ces conteneurs qui ont été peints en rouge et jaune, servaient de conteneur, et étaient à l’époque déjà très appréciées pour servir d’objet de décoration, et utilisés dans les rituels sacrés.

En Europe méditerranéenne, les pièces les plus anciennes sont probablement celles trouvées sur le site de Camprafaud (Languedoc) et Verdelpino (Cuenca en Italie).

La poterie se définie en étant un art ancien de la création d’objets décoratifs, pratiques ou encore artistiques, grâce à ce procédé de modélisation de l’argile molle. La poterie s’effectue en modelant de la pâte avec les mains sur une base rotative constante.  L’argile est alors déplacée vers le haut pour une prise en main confortable.

La pâte est pétrie de telle sorte que l’humidité et d’autres particules soient distribuées de manière homogène, permettant ainsi d’éliminer les éventuelles bulles d’air qui  pourraient se trouver à l’intérieur de l’argile, afin d’éviter tout risque d’explosion lors de la cuisson.

Dorénavant, les potiers utilisent ce procédé afin de créer à partir d’argile, des objets symétriques tels que des pots, des assiettes, des bols ou encore des cylindres. Après avoir obtenue la forme désirée, l’argile est mise au repos afin de sécher. Mais en raison de la grande fragilité de l’argile, il est nécessaire de procéder à une cuisson minimale de 1020 ° C. On appel ce type de cuisson « biscuit ».

Ensuite, la pièce est laissée à l’air libre jusqu’à ce qu’elle sèche et durcisse suffisamment. Cette étape  est appelée « état de cuir ».

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont identifiés *