Etre père au foyer

À l’occasion de la naissance de son enfant, les parents peuvent prendre un congé. Il existe des démarches à suivre : d’abord la demande de cessation d’activité auprès de son employeur, ensuite la demande d’attribution d’aides de la part de la Caisse d’allocations familiales…

Quel est le principe du congé parental ?

Les parents ont le droit de demander un congé à temps plein ou partiel en cas de naissance ou d’adoption de leur enfant. La cessation de travail peut durer un an. Elle est renouvelable deux fois au bout de trois années. Par contre, le prolongement est impossible pour la garde de l’adopté âgé de 3 à 16 ans. Tout salarié, père ou mère, est en plein droit d’aménager son temps de travail. Par ailleurs, il faut au moins 1 an d’ancienneté tant dans le privé que dans la fonction publique pour pouvoir profiter d’un congé parental.

À quel moment et comment faut-il envoyer sa demande ?

Dans l’intention de solliciter une dispense de travail le temps d’élever et de garder son nourrisson, la mère prévient son employeur 1 mois avant la fin du congé maternité. Le père quant à lui envoie la demande deux mois avant la date de départ prévue. Une lettre recommandée avec accusée de réception est adressée à l’entreprise. Sa remise en main propre prévient toute contestation et décharge. Toutefois, l’organisme ne peut pas refuser un congé parental.

Est-ce qu’il s’agit d’un congé payé ?

Si le père ou la mère demande la réduction du nombre d’heures de travail, effectivement il est rémunéré. Par contre, les temps non travaillés ne sont pas payés par l’employeur. Le salarié a tout de même la possibilité de percevoir des aides de la part de la CAF ou Caisse d’allocations familiales. Depuis le 1er avril 2016 au 31 mars 2017, les parents peuvent être attribués d’un Clca (complément de libre choix d’activité) de 390 euros par mois en cas de cessation totale d’activité. Par ailleurs, dans le cadre d’un congé à temps partiel, le complément est fixé entre 145 et 252 euros selon la répartition des horaires. Le Colca (complément optionnel de libre choix d’activité) est perçu pour l’éducation d’un enfant né ou arrivé au foyer suite à une adoption. Il est notamment destiné aux personnes ayant plus d’un enfant à la charge, car son montant est plus élevé soit, 638 euros par mois.

Quelles sont les conditions et la durée d’attribution d’une allocation au cours d’un congé parental ?

Pour pouvoir tirer profit d’un complément (optionnel ou non), forcément, une cessation de travail est obligatoire. Les parents devront avoir à leur charge au moins trois enfants. Le Clca est reçu pendant 6 mois au maximum, à partir de la date de fin de perception des indemnités journalières de maternité, de paternité ou d’adoption. En d’autres cas, le CAF subvient aux besoins dès la naissance de l’enfant. Le Colca est versé sur une période maximale de 12 mois. Pour bénéficier des aides financières, le remplissage d’un formulaire de demande et la remise des pièces justificatives est fondamental, à l’instar de la cotisation vieillesse, du congé parental… Le CAF renseigne davantage sur cette allocation familiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont identifiés *