Papa teste

Les conséquences de l’alcool sont ravageuses :la nuit, un accident mortel sur deux est causé par l’alcool.  Deux tiers des accidents mortels se produisent sur des routes secondaires hors agglomération. Et surtout, un quart des tués sur les routes a entre 18 et 24 ans. La sensibilisation des jeunes aux dangers de l’alcool au volant est primordiale.

Les habitudes des jeunes évoluent lentement

Une étude récente menée par MAAF Prévention a mis en lumière les comportements à risque des jeunes : 40% ont déjà pris le volant sous l’emprise d’alcool ou de drogues et13% admettent le faire régulièrement. Seulement 40% des personnes interrogées admettent n’avoir jamais conduit sous l’emprise d’alcool ou de drogues.

Les jeunes ont confiance dans leur capacité à prendre le volant sans risque lorsqu’ils ont consommé de l’alcool ou sont sous l’emprise de stupéfiants. En revanche, cette confiance vacille lorsqu’il s’agit de monter dans la voiture d’un ami sous emprise. 60% disent toujours non lorsqu’un de leur proche qui a bu leur propose de les raccompagner.

Les jeunes sont loin d’être responsables dans leur consommation d’alcool même lorsqu’ils savent qu’ils doivent prendre le volant ensuite pour rentrer chez eux. Si la moitié d’entre eux ne boit qu’un verre, 20% des jeunes consomment trois verres ouplus.

Comment sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant ?

Nous sommes désormais presque habitués aux spots télévisés de la Sécurité Routière, même si ceux-ci restent choquants et frappants. Le principal problème avec la sensibilisation aux dangers de l’alcool est que l’injonction de prudence, vient de la part d’adultes (qu’il s’agisse des parents ou de figures d’autorité comme un moniteur d’auto-école).  Les jeunes n’écoutent pas ou ne veulent pas forcément écouter de tels conseils.

Certains pays comme l’Allemagne ont décidé de leur faire réaliser de manière concrète les dangers de l’alcool au volant. Ainsi,une expérience a été réalisée pour que les jeunes se rendent compte à quel point leurs capacités étaient diminuées avec l’alcool. Lors de cette expérience, les jeunes faisaient des tours de voiture sur un circuit, avant de se rendre au bar. Ils ont refait des tours de circuit avec des taux de 0,5 ou 0,8 grammes d’alcool par litre de sang. Le groupe s’est alors rendu compte du vrai danger qui résidait dans la conduite sous l’emprise d’alcool. D’ailleurs, les infractions liées à l’alcool ont fortement baissé pour ce groupe de jeunes suite à cette expérience.

Si le chemin de la prévention et la sensibilisation aux dangers de l’alcool et des drogues au volant  reste long de nettes améliorations ont été en France. En effet, le nombre de morts sur la route a été presque divisé par deux entre 2016 et 2005.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont identifiés *