Test Auto

Selon les statistiques de la Sécurité Routière, 23% des accidents mortels sur la route impliquent la prise de substances illicites. Les jeunes conducteurs sont les principaux concernés. Moins conscients du danger, ils doivent être sensibilisés afin que nous réduisions ce nombre d’accidents avec pour objectif 0 mort sur les routes. L’alcool et le cannabis réduisent l’attention, ils tuent des centaines de personnes tous les ans. La prise des deux simultanément multiplie par 15 le risque d’avoir un accident mortel. Ces chiffres élevés sont le constat d’un fort danger.

Alcool et cannabis au volant : que faut-il savoir ?

Dans un premier temps, c’est en tant que parent que vous pouvez sensibiliser vos enfants et les aider à la prise de conscience des risques liés à une consommation de substances illicites. Pour eux, boire quelques verres ou fumer quelques pétards est anodin et ils ne se rendent pas comptes des risques encourus : autant au niveau de la loi qu’au niveau de leur santé.

En effet, le cannabis multiplie par 2 le nombre d’accidents et sur la route, et peut être fatal. Beaucoup de jeunes pensent que cela sera sans effet sur leur conduite. Pourtant le risque d’accident mortel est deux fois supérieur.

Boire de l’alcool lorsque vous roulez multiplie par 8,5 le risque d’accident mortel ! Les personnes ayant bu ont tendance à avoir un sentiment de puissance et à ne pas réaliser que leurs capacités à conduire en sécurité sont réduites. Le premier verre favorise la somnolence au volant. Lorsque nous roulons, il faut avoir une tolérance 0 pour l’alcool.

Alcool et cannabis au volant : que prévoit la loi ?

Sachez que si le conducteur est sous l’emprise de cannabis lorsqu’il roule, il encourt jusqu’à 2 ans de prison et 4 500€ d’amende. Même constat si vous avez un taux d’alcoolémie positif, vous risquez une annulation de permis de 3 ans, 4 500€ d’amende et d’être jugé au tribunal correctionnel pour délit.

La prise simultanée d’alcool et de stupéfiants est quant à elle punissable de 3 ans de prison et 9 000€ d’amende. Les peines liées à des constatations d’accident sont encore plus élevées et vous pouvez encourir jusqu’à 3 ans de prison et 45 000€ d’amende selon la gravité de l’accident et des dommages associés.

Alcool et cannabis au volant : nos conseils

Vous savez que vos enfants vont participer à une soirée ? Proposez d’aller les chercher ou de leur payer le taxi. Cela sera toujours plus rassurant pour vous et ils ne prendront pas de risques inutiles. Si ce n’est pas possible, veillez à ce qu’ils aient bien désignés un conducteur.

Si une personne de votre entourage reprend le volant en soirée, vérifiez bien à l’aide d’un éthylotest que le test est négatif. Pensez à en avoir toujours sur vous et à en mettre à disposition de vos proches.

Au volant, nous ne sommes jamais trop prudents ! Apprenez à dire non et s’il le faut et à convaincre les conducteurs qui ont trop bu de ne pas reprendre la route. C’est la responsabilité de tous d’être prudent.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont identifiés *