Les loisirs de Famille

Avatar le dernier maître de l’air, aussi appelé ATLA ou tout simplement Avatar, est une série animée d’origine américaine. Cette série a vu le jour en 2005 et a été diffusé sur la chaine Nickelodeon. Original dans sa construction narrative (très proche d’une saga de livres), tout comme dans son approche graphique, ATLA détonne et surprend. De par ses nombreuses références à la culture asiatique et son design, ATLA est souvent associé aux animés manga. Mais qu’en est-il vraiment ? Peut on considérer Avatar comme un animé à part entière ? Éléments de réponses dans cet article

Avatar, ca parle de quoi ?

Dans un monde fictif, les 4 éléments eau, terre, feu et air cohabitent ensemble et maintiennent l’équilibre du monde. Cet équilibre est maintenu par l’Avatar, un être extraordinaire. Le jeune Aang, 12 ans, est la plus récente forme de cette entité. Ne voulant pas être confronté à une tache si lourde en termes de responsabilité, Aang prend la fuite. Après des péripéties, il se retrouve coincé et enfermé dans un iceberg …Ce n’est que 100 ans plus tard qu’il sera libéré par deux membre du peuple de l’eau. Le monde aura alors bien changé et est sous le joug d’une guerre entre les différents peuples de ce monde. Aang devra alors apporter paix et prospérité grâce à son statut de dernier maître de l’air

Alors Atla, animé ou pas animé ?

Il faut savoir qu’ATLA est une série 100% américaine. Cela se ressent dans les prouesses graphiques de l’animé. ATLA est beau, avec des effets de lumières et d’énergie à couper le souffle.

De par sa construction, ATLA fait énormément référence au manga papier. Un épisode = 1 chapitre et une saison = 1 livre. Le style des combats du manga est également très orienté culture asiatique.

De par cette double culture (américaine et asiatique), le manga est très difficile à classer

Si on s’en tient strito sensus au fait qu’un animé doit provenir des pays asiatiques, alors ATLA n’est pas un animé. Cependant, si on élargit sa définition de l’animé, ATLA en est, à bien des égards !

L’hommage aux animés et manga est très appuyé. Il se déroule tout d’abord dans un environnement faisant référence à l’Asie. Le coté initiatique de la série ainsi que la montée en puissance des personnages font beaucoup référence aux shonen. Evidemment la patte graphique fait tout à fait référence aux mangas aujourd’hui, avec un design un peu plus propre, lisse et moins caricatural au niveau des traits. Et pour vous, ATLA est il un animé à part entière ? Comment le situez-vous ?

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont identifiés *